Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

🎄Date limite pour passer une commande et la recevoir avant Noël : 15 Décembre (CAN) & 18 Décembre (QC)🎁

Livraison gratuite pour toute commande de 75 $ et + (avant taxes)*

La légende

Le cocher

L’histoire se passe à Eastman, ou plutôt à Dingman’s Flat, le nom du village à la fin du 19e siècle, nommé ainsi en l’honneur d’une riche ferme équestre anglaise appartenant à John Dingman. Propriétaire de plusieurs chevaux pur sang de grande valeur, M. Dingman engagea Édouard Petitpas comme palefrenier. Petitpas besognait fort dès l’aube jusqu'au soir, puis dormait dans une modeste bicoque à proximité de l'écurie. Il aimait soigner ces bêtes fougueuses, ce qui ne l’empêchait pas de rêver de devenir cocher. Depuis sa plus tendre enfance, il se voyait élégamment vêtu, conduisant une diligence de huit chevaux, admiré de tous pour la mener diligemment sur le chemin des Diligences.

Un jour de l'Action de grâces, M. Dingman, qui aimait épater la galerie, fit donner une réception pour sa famille et ses amis au Silver Valley Hotel, et pensa y inviter son fidèle employé Édouard. Ce dernier, bien qu’intimidé, accepta l’invitation avec plaisir. Un somptueux dîner attendait les convives, et Édouard en profita pour goûter à tout. Sa préférence alla pour des morceaux d’oranges odorantes et bien dodues. Comme sa condition modeste ne lui permettait pas de s’en offrir, il ne pensa pas mal faire d’en rapporter, prétextant que ces oranges l’avaient tout bonnement envoûté.

Sur le coup de minuit, alors qu'il avait un peu trop picolé, son rêve de devenir cocher refit surface plus que jamais. “Advienne que pourra, c’est l’occasion d’atteler les deux plus beaux étalons de la ferme à la carriole du propriétaire !” Tout juste comme il sortait de l'allée principale de la ferme, les deux chevaux s'emballèrent, Édouard perdit l'équilibre et alla se frapper la tête contre un tronc de pin blanc centenaire. Il se réveilla à l’infirmerie et fut sévèrement grondé par Dingman ... pour avoir dérobé des oranges !

L’incident permit à Édouard de faire comprendre à son patron qu’il avait des ambitions justifiées pour un si consciencieux palefrenier. Quelques années plus tard, Édouard devint cocher du village et put s’offrir autant d’oranges qu’il le désirait!

Vous ne trouverez pas à Eastman la Ferme des Dingman, cependant une visite de l’Écurie des Diligences, juste en face de la Savonnerie, vous rappellera l’histoire du Cocher!

-

Le Botaniste

Ils sont là, un en face de l’autre. L’un est humain, l’autre végétal. C’est LA rencontre entre le botaniste, le Frère Marie-Victorin et le Chardon de Mingan, une espèce rare, menacée.

The Conteur

Jean Converse est né de l’union d’un père anglophone et d’une mère francophone, une exception pour l’époque. Parlant le franglais à la maison, Jean avait de la misère à se...

La Globetrotteuse

Alors que l’exploration et la découverte des territoires, au fil de l’histoire, a semblé un métier réservé aux hommes, on voit depuis quelques décennies apparaître une nouvelle espèce des temps...

Mère-grande

Alice Brassard, née Poulin, a vu le jour dans une famille de sept enfants à St-Georges-de-Beauce en 1923. Curieuse et dotée d’une intelligence vive, elle aurait pu entreprendre de grandes...

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.